Augmentation des frais de loyer : comment cela s’effectue ?

Si vous êtes un bailleur immobilier, vous devez savoir à quels moments revoir vos loyers. Bien que la révision du loyer soit réglementée par un indice légal, elle eut bien se faire pour augment le loyer en fonction d’un certain nombre de paramètres.

Qu’appelle-t-on indice de révision de loyer ?

L’indice de révision des loyers est un outil d’évaluation que tous les investissements immobiliers doivent connaître et savoir le déterminer. Puisque lorsque, ceux-ci décident de réviser leur loyer, ils doivent de prendre en compte cet outil qui est général détenu par les institutions d’analyse statistique notamment l’INSEE. Si vous désirez renforcer votre connaissance sur l’indice de révision de loyer, allez sur ce site.
En effet, l’indice de révision de loyer est un chiffre qui exprime le taux d’augmentation que pourraient avoir certaines catégories de loyer. Autrement dit, il définit le sommet ou encore le plafond que l’augmentation d’un loyer ne pourrait déplacer au cours d’une année civile. Il est annuel et s’applique aux biens immobiliers selon le contrat de bail défini.
A cet effet, les habitations, cet indice est appelé indice de référence des loyers et indice des loyers commerciaux pour les locaux commerciaux. On distingue aussi un autre type d’indice qui s’applique aux professionnels qu’on appelle indice des loyers des activités tertiaires (ILAT).

Comment déterminer la révision du loyer à partir de l’indice de révision ?

Pour déterminer la valeur d’augmentation du nouveau loyer, il faudra utiliser le montant actuel de votre loyer hors taxe et le multiplier par le dernier indice connu. Diviser le résultat ainsi obtenu par l’indice du trimestre précédent.
Toutefois, si vous avez de difficulté, vous pouvez utiliser le logiciel Flatlooker pour déterminer votre nouveau loyer. Avec cet outil qui est d’ailleurs utilisé par plusieurs instituts statistiques, vous pourrez aussi déterminer une valeur fiable de votre nouveau loyer.